Description générale

Ce proche cousin du Skogkatt est un grand chat au poil mi-long, au corps rectangulaire avec une large poitrine et une musculature puissante. La tête est de taille moyenne avec un fort museau carré et de grandes oreilles portées haut sur la tête. Des touffes de poils à leurs extrémités (plumets) sont très recherchées. La fourrure, de longueur inégale sur le dos et les flancs, offre une bonne protection naturelle. La queue est longue et bien fournie.
Les Maine Coons sont des chats qui pèsent en moyenne 7 kg.  Les mâles en général pèsent de 7 à 9 kg, soit environ le double des chats dits "de gouttière", quant aux femelles cela peut varier de 4 à 6kg. Les mâles adultes présentent une évolution caractérisée par un élargissement de la tête qui fait paraître les oreilles plus petites et plus basses.
C'est la plus grande race de chat connue. Le Maine Coon est une race longue à arriver à maturité (entre 3 et 5 ans) En dépit de sa taille massive, son caractère est celui d'un "gentil géant" : il est très affectueux et très attachés à ses maîtres. Très discret, ce CHAT-CHIEN est particulièrement bavard avec un "vocabulaire" élargi allant jusqu’à « roucouler » de façon inattendue. Le maine-coon bien qu’étant un chat à poils mi-long, ne nécessite pas un toilettage particulier. Un petit coup de brosse journalier et un brossage plus à fond hebdomadaire, suffiront à éliminer les poils morts et lui éviteront la formation de nœuds et également de boules de poils dans l’estomac.
C'est une race plus prédisposée que les autres à la cardiomyopathie hypertrophique féline. Les éleveurs de Maine Coon se sont toutefois mobilisés contre cette maladie et ont mis en œuvre un suivi échographique et par ADN afin d'éradiquer cette pathologie et d’écarter les sujets « malades » de la reproduction.

Caractère

Parfois surnommé "chat-chien", en raison de son tempérament calin et joueur (et du fait qu'on puisse lui apprendre à marcher en laisse ou le dresser à aller chercher et ramener un petit objet,  il cultive tout de même une certaine indépendance. Rustique, il aime vagabonder à l'extérieur, mais peut tout aussi très bien s'adapter à la vie en appartement si on l'y habitue tout jeune et s'il dispose de moyen de se dépenser (arbre à chat, jouets...). Veillez cependant à sécuriser votre balcon si vous en possédez un ! Très sociable, il s'entend bien avec les enfants et les autres animaux et s’intègre rapidement à son nouvel environnement. Il est également recommandé comme compagnon « thérapeutique » dans les cas d’autisme. En bref, c’est un concentré de qualités à lui tout seul 

 

Santé

Il faut savoir que Le Maine coon est prédisposé, comme beaucoup d’autres chats de race, à certaines maladies héréditaires qui sont les suivantes:

La cardiomyopathie hypertrophique (HCM 1 ET 3). Les tests se font pas analyses ADN et par échographies régulières

La polykystose rénale (Pkd) – décelable dès 1an par échographie . Si les parents ont été échographiés sains, votre chaton le sera également.

La déficience en pyruvate kinase – anémie (Pkdef). 

Maladie très peu courante chez Le Maine Coon mais quelques cas ont récemment été découverts. Des tests génétiques ADN sont disponibles.
Pour qu’un chat déclare un jour la maladie, il devra être issu d’un mariage de deux parents atteints
C’est à dire ( Pkdef/pkdef+Pkdef/pkdef).
Si le chaton est issu d’un mariage de DEUX parents porteurs de la maladie (Pkdf/N + Pkd/N) les chatons seront, soit Pkdef/N, porteurs mais qui ne déclareront jamais la maladie, soit ils seront Pkdef/Pkdef chatons qui déclareront un jour la maladie. 
Donc si vous souhaitez acquérir ou possédez déjà un chaton maine coon seulement PORTEUR Pkdef (N/Pkdef) par l’un des deux parents, sachez

QU’IL N’Y A AUCUN RISQUE QU’IL SOIT OU DEVIENNE MALADE CAR IL NE DECLARERA JAMAIS LA MALADIE

PAR CONTRE, si vous acheter votre chaton en qualité de reproducteur, il faudra bien choisir vos mariages par la suite et  le marier à un chat SAIN (N/N) et par la suite tester les petits pour déterminer lesquels sont porteurs (N/pkdef) ou ne le seront pas, si vous souhaitez en garder un pour votre chatterie ou les vendre à votre tour en reproduction. 

L’atrophie musculaire spinale (SMA) – détectable par analyses ADN. C’est une maladie héréditaire qui entraîne une perte de la mobilité de l’arrière train et que l’on peut remarquer très tôt chez le chaton déjà lors des visites pour la réservation……

La dysplasie de la hanche (HD) – elle se détecte par radiographie mais comme il s’agit d’une maladie polygénique, c’est-à-dire que plusieurs gênes défectueuses sont nécessaires pour que la maladie s’exprime, même avec des géniteurs qui seraient dépistés, il est difficile de tout prévoir. A ce jour, nous n’avons pas de cas dans notre chatterie et en observant leurs évolutions quotidiennes, nous sommes rassurés sur la conformation de leur bassin.

En ce qui concerne toutes ces maladies, nous suivons très scrupuleusement les recommandations d’éleveurs chevronnés et mettons tout en œuvre pour appliquer les examens usuels auprès de spécialistes et ceci au plus près de notre conscience afin de vous offrir des chatons sains et vigoureux.

Ce que vous devez encore savoir ...

Je suis également les cours Pawpeds Academy afin de parfaire mes connaissances en matière d’élevage et de chats.

Je viens d’obtenir mon certificat pour le 1er degré, cours qui comprend 3 degrés et dont les 2 et 3ème sont en anglais pour le moment. En ce qui concerne la génétique et les couleurs des chats, je me plonge quand je trouve un peu de temps dans l’excellent livre d’ Alyse Brisson qui est reine en la matière

Tous mes chats reproducteurs sont également sortis régulièrement en expo afin de m’assurer de leur bonne condition et du standard demandé dans cette race et ceci à chaque étape de leur titre